La Fol'Fouille (asbl L'églantier)

Aujourd’hui, l’Eglantier asbl se présente comme un ensemble de services répartis en trois pôles :

  • la Maison d'accueil :l’Eglantier héberge depuis 1978 des femmes en difficulté, seules ou accompagnées de leurs enfants, principalement en raison de violences vécues dans leur couple

  • l'Antenne sociale : Pour les recevoir en consultations sociales, psychologiques et juridiques, une Antenne d’accueil « Femme, couple et violence » a été créée en 2000.

  • la Fol fouille ressourcerie, qui nous occupe dans ce cadre-ci :

Le développement de la Fol’fouille poursuit plusieurs objectifs conjoints :

  • social : Reconnue comme entreprise d'économie sociale, la Fol'Fouille Ressourcerie poursuit également un objectif de (ré)insertion socio-professionnelle de personnes momentanément éloignées de l'emploi. (article 60, prestataires de peines alternatives, ALE, SINE,etc.).

Ce projet est également source d’emplois mais aussi fournisseur de biens de 1ère nécessité à bas prix pour un public à bas revenus. Par sa pratique de vente à prix très démocratiques, la Fol’Fouille s’inscrit aussi dans le tissu social de la commune de Braine-l’Alleud et de la région, en permettant à des personnes en situation précaire de s’équiper à moindre frais. L’accès à la vente n’est cependant pas limité à ces seules personnes et la Fol’Fouille est d’ailleurs ouverte à tout public dès lors que le produit des ventes permet aussi à l’Eglantier d’avoir une plus grande autonomie financière. Les bénéfices dégagés de la vente de ces dons soutiennent l'ensemble des actions sociales de l'Eglantier.
Par ailleurs, composée d'une équipe d'une septantaine de personnes, la Fol'Fouille Ressourcerie est devenue un réel symbole de l'engagement citoyen par le volontariat au sein de la commune de Braine-l'Alleud. En effet, les 75 % de notre équipe sont composé de volontaires qui nous accordent entre 3 heures et 22 heures par semaine de leur temps.

  • économique : la création d’une valeur ajoutée en revendant des produits qui seraient mis au rebus. On crée une activité qui est rentable pour poursuivre notre action, créer de l’emploi pour un public fragilisé et assurer la continuité du projet.

  • environnemental : lutte contre l’obsolescence programmée des appareils. Certains déchets sont revalorisés, réparés, ce qui évite leur traitement ou leur mise au rebut. Tout ce qui est revendu est substitut d’un éventuel achat nouvellement produit, qui à son tour générera un déchet.

Ce projet est donc bel et bien un projet de développement durable, dans toutes ses composantes.